Annonce du Prix Joseph Colleye 2021

Chers collègues, chers amis,

Après une simple vidéo mise en ligne sur le site de l’AHMO l’an dernier, la proclamation du résultat de ce second prix Joseph Colleye d’Histoire de la comptabilité, va se faire en visio-conférence et donc en direct, ce qui est déjà un progrès!

J’espère que l’an prochain nous pourrons enfin procéder à la remise de ce prix dans une atmosphère plus conviviale, lors des 27èmes JHMO qui se dérouleront à Lille.

Vous le savez, c’est grâce à la générosité du Fonds Joseph Colleye, une association à but non lucratif qui porte le nom du président fondateur de l’Ordre des experts comptables et comptables brevetés de Belgique, que nous avons pu créer ce prix. Nous devions, aujourd’hui, à Mulhouse, rendre un hommage mérité à Joseph Colleye, ce que nous n’avions déjà pas pu faire à Lyon, ce sera donc pour l’an prochain à Lille. Aujourd’hui, je ne voudrais pas être trop long et vous faire trop attendre.

Je dois cependant vous dire quelques mots sur la façon dont l’article lauréat a été choisi. A l’issue de l’appel à candidatures, dix articles nous ont été proposés mais neuf seulement remplissaient les conditions exigées et ont été retenus puis soumis au jury.

En voici la liste :

  • Capelo M., Araújo P. (2019). Ad hoc accounting and accountability for the local governance of an epidemic crisis: the yellow fever in Cadiz in 1800. De Computis – Revista Española de Historia de la Contabilidad, 16 (2), 42-68.
  • Gervais P. (2020). From ‘pure Satisfaction and Curiosity’ to the ‘particular gain or loss upon each article’: early modern philosophies of accounting in English accounting textbooks, Accounting History Review, 30 (3), 263-289.
  • Hoffmann, S., & Walker, S. (2020). Adapting to Crisis: Accounting Information Systems during the Weimar Hyperinflation. Business History Review, 94 (3), 593-625.
  • Kuter M., Gurskaya M., Aleinikov D. (2020). The earlier synthetic balance sheet of Datini’s company in Avignon (1410): the combined accounting system. De Computis – Revista Española de Historia de la Contabilidad, 17 (1), 7-35.
  • Leão F., Gomes D., Carnegie G.D., (2019). The portrayal of early accountants in nineteenth century Portuguese literature, Accounting, Auditing & Accountability Journal, 32 (2), 658-688.
  • Mari, L. M., Picciaia, F., & Sangster, A. (2020). Manzoni’s sixteenth-century ‘Quaderno Doppio’: The evolution of accounting education towards modern times. Accounting History, 25 (4), 580–601.
  • Pedroso C. N., Cosenza J. P., Donoso-Anes A. (2020). The Portuguese Royal Treasury: Management, Taxation and Accounts Control in the Johannine Period (from 1814 to 1820). De Computis – Revista Española de Historia de la Contabilidad, 17 (1), 119-157.
  • Sidorova M, Nazarov D, Vakhrushina M. (2019). The Enlightenment as determinant of accounting change: The case of royal estate bookkeeping during the reign of Catherine II. Accounting History, 24 (2), 185-211.
  • Xu Y. & Xu X. (2019). Global circulation and local adaptation of tax models: business tax in China, 1931–1949. Accounting History Review, 29 (3), 347-367.

Comme l’an dernier, on doit souligner le caractère international de la participation puisque l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, la Chine, l’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal, le Royaume-Uni et la Russie, sont représentés. Et pour les départager, nous avons un jury tout aussi international, composé de 15 spécialistes :

  • Trevor Boyns, Cardiff University
  • Ignace de Beelde, Universiteit Gent
  • Roberto di Pietra, Università di Siena
  • Eddy Félix, Expert-comptable à Braine-le-Château, Belgique
  • Keith Hoskin, University of Birmingham
  • Alessandro Lai, Università di Verona
  • Yannick Lemarchand, Université de Nantes
  • Lucia Lima Rodrigues, Universidade do Minho, Braga
  • Karen McBride, University of Portsmouth
  • Frances Miley, University of Sussex
  • Marc Nikitin, Université d’Orléans
  • Anne Pezet, HEC Montréal
  • Begoña Prieto, Universidad de Burgos
  • Gloria Vollmers, University of Maine
  • Henri Zimnovitch, Conservatoire national des Arts et métiers, Paris

Ce jury constitue un panel assez varié, en termes de thématiques et de modes d’approche de la recherche historique en comptabilité, et ses membres ont eu toute liberté dans le choix de leurs critères de classement. Par souci de neutralité, je ne leur ai donné aucune autre directive que de m’indiquer quels étaient, pour chacun d’eux, les trois meilleurs articles, en précisant leur ordre de préférence.

Ils ont effectué ce travail de sélection de façon très sérieuse et très approfondie, et tous ont souligné la grande qualité des articles soumis et la difficulté de faire des choix. Néanmoins, ils en ont fait et je les remercie très chaleureusement pour le travail qu’ils ont accompli. Cette année, la compétition était plus serrée que l’an dernier lorsque l’article de Fabre et Labardin avait quasiment fait l’unanimité. Plusieurs papiers ont été assez bien classés mais il n’y en qu’un seul bien sûr qui remporte le prix, c’est le seul qui figure dans le Top3 de 8 des membres du jury et le seul qui a été classé quatre fois en première position.

Quel est cet article et qui sont ses auteurs ?

C’est l’article de Mariló Capelo et Pedro Araújo de la Universidad de Cádiz, publié en 2019 dans De Computis – Revista Española de Historia de la Contabilidad. Tous ceux qui ont voté pour ce texte ont apprécié son originalité et ainsi que l’exprime un des membres du jury, « l’article est d’une pertinence et d’une actualité extraordinaires ». Il a cependant été écrit et publié avant que ne démarre la pandémie, ce qui ne fait que rajouter à ses mérites ! Et cette « actualité » ne saurait dissimuler les qualités intrinsèques de l’article, qui repose sur un travail archivistique approfondi et qui montre parfaitement quel rôle la comptabilité peut jouer dans une telle situation de crise.

Au nom du jury et au nom de l’AHMO, j’adresse toutes mes félicitations aux auteurs pour ce succès parfaitement mérité. Comme vous le savez, ce prix n’est pas une simple distinction honorifique et ils recevront bientôt, du trésorier de l’AHMO, Dragos Zelinschi, la somme de 1500 €.

Avant de vous quitter, je remercie tous les candidats et les félicite pour la qualité des articles qu’ils ont soumis, de même que je remercie tous les membres du jury, le Fonds Joseph Colleye et enfin Régis Boulat et Marc Bollecker, les organisateurs de ces 26èmes JHMO.

Rendez-vous en 2022 à Lille, pour les prochaines JHMO. D’ici-là, continuez à bien vous protéger !

Yannick Lemarchand,

Président d’honneur de l’AHMO


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search