28èmes Journées d’histoire du management et des organisations (Nantes, 22-24 mars 2023) / Appel à communications

28èmes Journées d’Histoire du Management et des Organisations, Accounting History Review Annual Conference
Nantes Université – IAE Economie & Management
22, 23 et 24 mars 2023

 

Appel à Communication JHMO – AHR Conference 2023

Call for Papers JHMO – AHR Conference 2023


Le Patrimoine : appropriation et transmission

Nées à Nantes en 1995, les Journées d’Histoire du management et des organisations vont y revenir en 2023, pour une manifestation que l’on pourra qualifier de « patrimoniale », à plusieurs titres, puisque nous y célébrerons notamment le 10ème anniversaire de l’AHMO, fondée en 2013.

En la circonstance, nous avons choisi de jumeler les JHMO et l’Accounting History Review Annual Conference, afin de célébrer l’ancienneté des liens tissés avec l’Accounting History Review, ex Accounting, Business and Financial History. L’AHMO inaugurera ainsi une formule appelée à se réitérer avec d’autres organisations et/ou revues académiques relevant des divers champs de la gestion et de l’histoire.
Dans une même tradition d’interdisciplinarité, nous partageons avec AHR une vision commune de l’histoire des disciplines de gestion : « la mission d’AHR est de questionner la comptabilité dans l’histoire et pas de manière étroite “l’histoire de la comptabilité” » écrit Cheryl McWatters, rédactrice de la revue (McWatters, 2017, Historians but not necessarily so. Accounting History Review 27 (3): 219-221), c’est une formule que l’AHMO fait sienne pour l’ensemble des disciplines de la gestion.

Cette édition 2023 sera donc l’occasion de réunir nos forces, de mettre en commun nos réseaux et d’élargir l‘audience internationale des JHMO.

 

Trame générale des Journées


Comme de coutume, dans le cadre des JHMO, les communications seront réparties entre deux types de sessions : celles portant sur le thème choisi pour cette édition et développé ci-dessous – le patrimoine – et un ensemble de sessions regroupant les autres interventions. Pour ces dernières, toutes les propositions de communications seront les bienvenues, dès lors qu’elles traitent d’un ou de plusieurs aspects de l’histoire du management et des organisations. La nouveauté et l’originalité des apports seront privilégiées. Quel que soit le type de session auquel elles sont destinées, les propositions de communication doivent reposer sur un véritable travail de recherche historique et s’appuyer pour cela sur des archives, un corpus de textes, des entretiens, etc.

 

Un atelier doctoral comprenant un tutorat de thèses et des exposés à caractère méthodologique sera proposé aux jeunes chercheurs mais ouvert (et recommandé) à l’ensemble des participants.

Enfin le quatrième Prix Joseph Colleye d’histoire de la comptabilité sera proclamé lors de l’Assemblée générale de l’AHMO. Ce prix fait l’objet d’un appel à candidatures spécifique (Prix Joseph Colleye 2023 d’histoire de la comptabilité / Appel à candidatures – Joseph Colleye 2023 Prize in Accounting History, Call for Applications).


Le Patrimoine : appropriation et transmission


La gestion des ressources constitue un véritable enjeu pour la pérennité de notre société, a fortiori à l’ère de l’anthropocène. Elle implique un véritable changement de paradigme pour la société actuelle, à l’échelle tant internationale que locale : l’abandon de l’exploitation sans fin des ressources naturelles au profit de leur « entretien ». La crise du Covid, couplée avec le réchauffement climatique et ses effets, n’a fait qu’accélérer la prise de conscience au sein des différentes sphères de la société, que ce soit à titre individuel ou collectif et en particulier au niveau des organisations privées ou publiques, grandes ou petites, à but lucratif ou non, familiales ou non. Ce qui pose la question de ce que notre génération transmettra aux générations futures et en même temps de ce que nous-mêmes avons hérité des générations passées.

Dès lors, les organisations sont confrontées à la problématique de la transmission et implicitement de l’héritage : de quoi ont-elles hérité ? De qui sont-elles héritières ? Que veulent-elles et/ou que doivent-elles transmettre ? Que laisseront-elles en héritage aux générations futures ? Ceci pose la question du patrimoine dans les deux sens principaux du terme, à savoir celui de l’appropriation et celui de la transmission.

En effet le mot patrimoine fait référence à ces deux notions très proches, voire confondues que sont la propriété et la transmission. Le patrimoine au sens de propriété, vient du latin patrimonium, de pater, le père. Il désigne l’ensemble de biens hérités du père, de la famille, entendue au sens biologique mais pas uniquement. Le patrimoine est donc associé à la notion d’héritage. Au sens de transmission, il est rattaché aux liens entre les générations passées, présentes et futures, que ces liens soient réels, symboliques ou fictifs, des liens établis par la médiation des biens transmis. Ce qui signifie que le patrimoine est lié à l’histoire, à la mémoire et à la temporalité.

Ces Journées 2023 veulent être l’occasion de réfléchir à la question de sa transmission dans une perspective de pérennité, que ce soit au niveau d’une seule organisation ou plus globalement de la société. Plusieurs questions pourront être abordées :

  • Les acteurs de la transmission et leurs rôles : hommes/femmes, vieux/jeunes,
    consultants/entreprises, associations/groupes alternatifs… ?
  • Les objectifs de la transmission :
    o Assurer le maintien du système de reproduction dominant (personnes
    physiques/morales) ;
    o Assurer « le bien » de la société, en l’occurrence sa survie ;
    o Comment gérer les tensions entre ces deux objectifs ?
  • Les outils/moyens/leviers de la transmission ;
  • Les types de propriétés : individuelles/collectives : entreprises publiques/privées,
    familiales /non familiales ;
  • L’évaluation, la valorisation et la pérennisation de la propriété en tant que « bien »
    (ressource) ;
  • Les objets du patrimoine : bien matériel ou immatériel (brevets, connaissances, culture
    de l’organisation) ; hiérarchie et/ou combinaison :
    o Le patrimoine peut-il être envisagé comme une ressource à partager ?
    o Peut-on conjuguer la gestion d’un patrimoine personnel avec un patrimoine
    commun et/ou d’un patrimoine individuel avec un patrimoine collectif ?

 

Atelier doctoral


Un atelier doctoral sur l’histoire du management et des organisations et ses méthodes, ouvert aux doctorants de toutes disciplines ainsi qu’à tous les participants, sera organisé selon trois volets distincts et complémentaires :

  • un tutorat de thèse au cours duquel chaque doctorant présentera son sujet et un état d’avancement de ses recherches ;

  • un atelier sur l’écriture de l’histoire ;

  • un atelier sur les supports de publication de la recherche et leurs exigences.

Les doctorants intéressés par le tutorat de thèse devront fournir pour le 10 décembre 2022 un document d’une dizaine de pages maximum spécifiant leur champ de recherche (thème, questions de recherche), le cadre théorique ou l’articulation théorique de la thèse, leur démarche méthodologique, leurs principales sources et références bibliographiques, enfin, le cas échéant, les premiers résultats. Les doctorants en début de thèse sont encouragés à participer.

Il est bien sûr possible de candidater au tutorat de thèse et de proposer également une communication.

Dates à retenir

Date limite de soumission des propositions de communications (3.000 signes) : 1er décembre 2022. Les textes entiers sont également acceptés. Chaque proposition devra faire apparaître une problématique claire, préciser ses sources et fournir des éléments de bibliographie. Elle fera l’objet d’une double lecture anonyme.

Les auteurs seront avisés de la décision du comité de lecture au plus tard le 15 janvier 2023. Les versions définitives des textes retenus devront être remises avant le 28 février 2023 pour pouvoir être distribuées en temps voulu aux participants.

Les communications pourront être prononcées en français ou en anglais, une traduction simultanée sera mise en place.


Les propositions, rédigées en français ou en anglais avec résumés en français et en anglais, seront adressées à:

jhmo-ahrc2023@ahmo.fr

Comité Scientifique

  • Marc Bidan, Université de Nantes, directeur du LEMNA ;
  • Ludovic Cailluet, EDHEC ;
  • Salvador Carmona, Ie University Madrid ;
  • Marie-Emmanuelle Chessel, Sciences-Po Paris ;
  • Bernard Colasse, Université Paris-Dauphine ;
  • Andréa Colli, Bocconi University, Milan ;
  • Natacha Coquery, Université de Lyon ;
  • Warwick Funnell, University of Kent ;
  • Eric Godelier, École Polytechnique;
  • Pierre-Cyrille Hautcœur, PSE – Ecole d’économie de Paris ;
  • Patrice Laroche, Université de Lorraine ;
  • Bernard Michon, Université de Nantes ;
  • Pierre Volle, Université Paris-Dauphine.

Comité d’organisation

  • Paulette Robic, Université de Nantes ;
  • Cheryl S. McWatters, Université d’Ottawa ;
  • Yannick Lemarchand, Université de Nantes ;
  • Alisdair Dobie, Edge-Hill University ;
  • Stéphane Haugommard, Université de Nantes, responsable de la Mission
    « Patrimoine » de la Bibliothèque universitaire, chargé du suivi du Fonds d’histoire de
    la comptabilité ;
  • Dragos Zelinschi, Université de Nantes ;
  • Marie Catalo, Université de Nantes ;
  • Nicolas Antheaume, Université de Nantes ;
  • François Meyssonnier, Université de Nantes ;
  • Ilyass Tayache, Université de Nantes ;
  • Rose Toki, Université de Nantes.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search