Prix Joseph Colleye 2022 / Résultat

Le 18 mars 2022, à l’occasion des 27èmes Journées d’Histoire du management et des organisations qui se tenaient à Lille, le Prix Colleye 2022 d’histoire de la comptabilité a été attribué conjointement à deux articles arrivés ex-æquo en tête du classement établi par le jury :

    – Chambon Gregory (2021). Prendre en compte des comptes : scribes, tablettes cunéiformes et historiens du Proche-Orient ancien, Revue de Synthèse, vol. 142, 7e série, n°3-4, p. 342-385.

    – Lenoble Clément (2021). Avant l’ascèse intramondaine. Comptabilités ecclésiastiques, gouvernement et rationalité économiques (XIIIe-XVe siècles), Archives de sciences sociales des religions, n°195, p. 51-81.

Les auteurs recevront chacun la somme de 750 €.

À l’issue de l’appel à candidatures, sept articles avaient été proposés mais cinq seulement remplissaient les conditions exigées et ont été soumis au jury ci-après :

  • Trevor Boyns, Cardiff University
  • Ignace de Beelde, Universiteit Gent
  • Roberto di Pietra, Università di Siena
  • Eddy Félix, Expert-comptable à Braine-le-Château, Belgique
  • Delfina Gomez, Universidade do ​Minho​​​, Braga
  • Keith Hoskin, University of Birmingham
  • Alessandro Lai, Università di Verona
  • Yannick Lemarchand, Université de Nantes
  • Lucia Lima Rodrigues, Universidade do ​Minho​​​, Braga
  • Frances Miley, University of Sussex (retraitée) Canberra
  • Marc Nikitin, Université d’Orléans
  • Anne Pezet, HEC Montréal
  • Begoña Prieto, Universidad de Burgos
  • Henri Zimnovitch, Conservatoire national des Arts et métiers, Paris

Pour les membres du jury, l’article de Grégory Chambon ne relève pas seulement d’un véritable travail d’érudition dans le domaine de l’histoire de la comptabilité en Mésopotamie, il développe également une analyse très fine tant de la question du type d’historiographie envisageable pour cette époque, que de la relation entre la comptabilité avant l’écriture et sa “transition” vers l’écriture. C’est une riche contribution qui s’inscrit dans le programme d’une « histoire concrète de l’abstraction » proposé par Jean-Claude Perrot.

S’il y a de très nombreux écrits sur les débuts de la comptabilité en partie double, il faut reconnaître que leurs auteurs n’ont généralement pas réussi à apprécier le lien important entre le sacré et le profane. Ce qui fait précisément l’intérêt et l’importance de la recherche menée par Clément Lenoble, c’est qu’elle reconnaît ce lien et le développe. Ce faisant, elle permet de reconsidérer une grande partie de la littérature existante sur les développements de la comptabilité médiévale.

MM. Chambon et Lenoble ont été félicités par M. Eddy Félix, au nom de M. Raymond Krockaert, président du Fonds Joseph Colleye, ainsi que par l’ensemble des participants aux 27èmes Journées d’Histoire du management et des organisations.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search