Séminaire de prépublication de la revue Entreprise & Société

 

L’association ENSO – La revue Entreprise & Société

Ont le plaisir de vous convier au

Séminaire de pré-publication 2022 de la revue Entreprise & Société

le 15 novembre 2022 de 9h00 à 17h00

 

Cette année, le séminaire se tiendra en ligne.

Les inscriptions sont à effectuer avant le 12 novembre à l’adresse :

https://forms.office.com/r/mRHLVDyfbB

Un lien sera envoyé aux inscrits le 14 novembre au plus tard.

 

Programme :

 

Cahier thématique n°13 :

 

9h00-12h00 : Désindustrialisation et management (des années 1970 à nos jours). Entreprise & Société n°13.

Depuis les années 1970, les économies occidentales connaissent à des degrés variables un processus de désindustrialisation qui, combinant délocalisations, développement de la sous-traitance internationale et financiarisation a entrainé un reclassement des territoires, détruit plusieurs millions d’emplois industriels et chamboulé les sociétés (Daumalin et Mioche 2013). Dans les pays anglo-saxons, touchés précocement, il a fait l’objet de travaux dès les années 1980 (Bluestone et Harrison 1982, Bazen et Thirlwall 1989). Dans le cas canadien, ils ont cherché à établir un lien avec « l’impérialisme américain » (High 2013) avant d’en étudier les multiples implications socio-culturelles (High et Lewis 2007) : déclin de la classe ouvrière, apparition des friches industrielles, montée du populisme etc.

Le faible ancrage en sciences de gestion tient aussi au fait que les sous-disciplines ont capturé une partie de la désindustrialisation en les rattachant à des catégories qui contribuaient à en éclater le sens : les chercheurs en ressources humaines ont plutôt traité des restructurations ou des conflits sociaux qui en résultaient, les chercheurs dans les métiers du chiffre y ont plutôt vu un mouvement de financiarisation, les chercheurs en logistique une mondialisation des flux etc. Si cet éclatement est riche, l’appréhension de ces phénomènes par la désindustrialisation permet de réunir ces questions en favorisant le dialogue interdisciplinaire.

Le cahier thématique à paraître voudrait contribuer à interroger les liens entre la désindustrialisation et le management des entreprises.

 

9h00 – 9h15 : Pierre Labardin (Université de La Rochelle). Discours Introductif.

9h15 – 9h55 : Nicolas Berland (Université Paris Dauphine – PSL), « Peut-on restructurer un groupe industriel proprement ? Saint-Gobain face aux conséquences des chocs stratégiques, financiers, pétroliers et politiques de 1970 à 1986 »

9h55 – 10h35 : Stanislas Kihm (Université Paris-Saclay), « Saint-Gobain dans les années 1980 : de la désindustrialisation européenne à des ambitions industrielles mondiales (1978-1991) »

 

Pause

 

10h50 – 11h30 : Quentin Belot (IESEG), « Désindustrialisation, financiarisation ou réorientation stratégique ? Réflexion multiscalaire à partir du cas PSA »

11h30 – 12h10 : Elen Riot (Université Paris 8), « Ouvriers et entrepreneurs dans la réindustrialisation de la France. Le rôle des images dans l’évocation des acteurs pivots »

 

______________________Pause méridienne___________________________

 

 

Cahier thématique n°12 :

 

14h00-17h00 : Les entreprises de l’ESS au défi de la crise pandémique : enjeux et perspectives syndémiques. Entreprise & Société n°12.

 

La pandémie de la Covid 19 oblige les organisations de l’ESS à repenser leur organisation du travail salarié et bénévole, en promouvant le télé- travail, le management à distance, tout en s’assurant de la maîtrise des risques sanitaires et psychosociaux (intensification des tâches, surcharge de travail, contrôle excessif, isolement des salariés et bénévoles, etc.), ainsi que leur modèle économique, et, la nature même de leurs partenariats au service de l’intérêt général en environnement pathogène.

De ce point de vue, des travaux empiriques et théoriques portant sur l’intelligence collective, l’innovation, la coopération, l’improvisation organisationnelle, mais aussi l’engagement associatif peuvent être mobilisés afin de voir dans quelle mesure la pandémie peut constituer une opportunité pour ces organisations de réinventer leur façon de penser la syndémie.

 

13h45 – 14h00 : Pascal Glemain (Université Rennes 2) et Jennifer Urasadettan (Université Rennes 2), Discours introductif.

14h00 – 14h40 : Vanessa Bazsalicza (université d’Angers) et Frédérique Chédotel (université d’Angers), « La construction de l’action collective solidaire en contexte pandémique »

14h40 – 15h20 : Fabienne Joliet (Institut Agro Angers) et Valérie Billaudeau (Université d’Angers), « Un an de confinement : le temps des mesures et le temps ressenti des habitants, exemple de la rue d’Antioche à Angers »

16h00 – 16h40 : Caroline Demeyère (Copenhagen Business School – Chaire ESS Université de Reims-Champagne-Ardenne), Stéphanie Havet-Laurent (INSEEC-OMNES) et Richard Damien (INSEEC-OMNES), « l’innovation sociale en contexte de crise : le cas des associations du spectacle vivant »

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search