Appel à Communication pour les 29èmes Journées d’Histoire du Management et des Organisations

Université Jean-Monnet-Saint-Étienne – IAE de Saint-Étienne

21 et 22 mars 2024

Appel à communications JHMO 2024

Call for papers JHMO 2024

Organisées par l’Association pour l’histoire du management et des organisations (AHMO), l’IAE de Saint-Étienne, la Revue de l’Organisation Responsable (ROR) et le laboratoire Coactis, les Journées d’histoire du management et des organisations (JHMO) réuniront à Saint-Étienne les 21 et 22 mars 2024 les chercheurs en histoire, sciences de gestion, sociologie, économie ou toute autre discipline étudiant sous un angle historique les organisations et leurs pratiques managériales. Les JHMO seront également l’occasion de remettre le prix Joseph Colleye d’histoire de la comptabilité. Cette édition des JHMO est réalisée en partenariat avec la Revue de l’Organisation Responsable (ROR), dans le cadre d’un numéro spécial « Histoire et critique », qui pourra accueillir les articles basés sur les communications soumises aux JHMO, à la suite d’un processus d’évaluation scientifique par des pairs.

Session générale

Traditionnellement, la session générale est ouverte à toutes les propositions de communication traitant des sujets et des thématiques de l’AHMO : histoire des sciences de gestion et de leurs disciplines, histoire des organisations et histoire des pratiques managériales dans les organisations. Les propositions de communication doivent utiliser une méthodologie historique et reposer sur des archives, un corpus de textes, des entretiens, etc. La nouveauté et l’originalité des apports seront privilégiées.

Session thématique : Histoire et critique

Dans le contexte de crise climatique et environnementale qui est le nôtre, il parait essentiel de repenser en profondeur les savoirs institués dans les sciences de gestion. Les méthodes et les perspectives ouvertes par l’approche historique peuvent aider à déconstruire et à critiquer tout un ensemble d’outils, de concepts et d’idées communes institués de longue date dans le monde économique et dans les divers domaines donnant forme aux sciences des affaires.

L’approche historique nourrit des contributions critiques dans tous les domaines de la gestion. Elle permet tout d’abord de remettre en question des idées fausses parfois très répandues dans la littérature. Ainsi, Tadajewski (2010) a critiqué via une enquête historique l’idée selon laquelle le marketing serait une discipline acritique, en faisant l’inventaire des critiques internes au champ depuis le début du 20e siècle. Bryer (1993) s’est quant à lui élevé contre un récit communément accepté en comptabilité expliquant l’essor de l’information financière moderne par l’apparition du capitalisme managérial, auquel il a opposé une explication basée sur la montée du « capitalisme d’investissement ». En management, des travaux historiques ont permis de corriger une idée fausse selon laquelle les usines Ford ne pratiquaient pas le « management par la race ». Si Henry Ford intégrait effectivement des africains-américains à ses chaines de montage dans les années 1920, Esch (2018) a démontré que ce dernier appliquait en revanche les normes de racialisation des tâches en vigueur localement dans ses usines brésiliennes et sud-africaines.

L’approche historique permet également de mettre à l’épreuve des chronologies instituées. En marketing, a longtemps prévalu l’idée d’une « ère de la production », située entre 1870 et 1930, pendant laquelle la demande aurait été supérieure à l’offre et les entreprises se seraient focalisées sur la production en négligeant la distribution et l’étude des besoins des consommateurs. Cette chronologie s’est diffusée tel un savoir admis dans la discipline et est souvent reproduite dans les manuels de marketing, avant d’être battue en brèche par les travaux historique de Fullerton (1988) qui ont montré que la plupart des techniques et des préoccupations censées caractériser le marketing moderne se retrouvent durant « l’ère de la production » et même parfois avant. L’enquête historique peut également mettre à l’épreuve les propositions théoriques nouvelles et leur prétention à la nouveauté. En témoigne le travail réalisé par Wooliscroft (2008) concernant l’article primé et souvent cité de Vargo et Lusch (2004) qui explique en quoi les principes fondateurs de l’approche service correspondent à ceux exposés près de quarante ans plus tôt par Wroe Alderson.

Plus largement, l’enquête historique permet d’intervenir dans des débats en cours. En comptabilité, celle-ci a par exemple alimenté l’évaluation critique des interprétations foucaldiennes de la comptabilité (e.g. Fabre et Labardin, 2018). On sait également l’importance de l’histoire dans les débats qui ont entouré l’émergence de théories comme celle du procès de travail dans les années 1980 et 1990 (Parker, 1999) ou du nouvel esprit du capitalisme (Boltanski et Chiapello, 1999) à partir des années 2000.

L’histoire constitue donc une approche fertile pour discuter de façon critique certains des concepts, des théories, des représentations et des outils circulant dans la littérature gestionnaire, académique comme professionnelle. La session « histoire et critique » et le numéro spécial de la Revue de l’organisation responsable à laquelle elle s’associe, accueillera donc toute proposition, qu’elle porte sur la finance, la comptabilité, le management, le marketing ou tout autre domaine de la gestion, exprimant une proposition critique (Alvesson et al., 2013) à travers une enquête historique.

Bibliographie indicative

Alvesson M., Bridgman T. et Willmott H. (2013), The Oxford Handbook of Critical Management Studies, Oxford, Oxford University Press.

Boltanski L. et Chiapello E. (1999), Le nouvel esprit du capitalisme, NRF, Paris.

Bryer, R. A. (1993). The late nineteenth-century revolution in financial reporting: Accounting for the rise of investor or managerial capitalism?, Accounting, Organizations and Society, 18, 7-8, 649-690.

Esch E.D. (2018). The Color Line and the Assembly Line: Managing Race in the Ford Empire, University of California Press, Oakland.

Fabre A. et Labardin P. (2018), Foucault and social and penal historians: the dual role of accounting in the French overseas penal colonies of the nineteenth century, Accounting History Review, 29, 1, 1-37.

Fullerton R. (1988), How modern is modern marketing: Marketing’s evolution and the myth of the “production era.”, Journal of Marketing, 52, 1, 108–25.

Parker M. (1999), ‘Capitalism, Subjectivity and Ethics: Debating Labour Process Analysis’, Organisation Studies, 20, 1, 25-45.

Tadajewski M. (2010), Towards a history of critical marketing studies, Journal of Marketing management, 26, 9–10, 773–824.

Vargo S. et Lusch R. (2004), Evolving to a new dominant logic for marketing, Journal of Marketing, 68, 1, 1–17.

Wooliscroft B. (2008), Re-inventing Wroe?, Marketing Theory, 8, 4, 367–385.

Informations pratiques

Comité d’organisation :  Anthony Galluzzo (Université Jean-Monnet-Saint-Étienne) et Benoit Cret (Université Jean-Moulin Lyon 3).

Modalités de soumission : Les intentions de communication d’une longueur maximale de 1 à 2 pages (5 000 caractères maximum, hors références bibliographiques) doivent indiquer clairement la problématique, les sources, les méthodes ainsi que les principaux résultats s’ils sont disponibles. Rédigées en français ou en anglais, et accompagnées de résumés en français et en anglais, elles devront être envoyées à anthony.galluzzo@univ-st-etienne.fr et à benoit.cret@univ-lyon3.fr

Dates à retenir : Soumission des intentions de communication jusqu’au 22 décembre 2023 et décision du comité de lecture le 19 janvier 2024 (chaque intention de communication fera l’objet d’une double évaluation anonyme).

Format des communications : Les communications en français ou en anglais seront réunies en sessions selon les sujets traités. Chaque présentation durera 20 minutes et sera suivie de questions. Les communications pourront être prononcées en français ou en anglais.

Contact : anthony.galluzzo@univ-st-etienne.fr et à benoit.cret@univ-lyon3.fr



Citer ce billet
ahmo (2023, 8 septembre). Appel à Communication pour les 29èmes Journées d’Histoire du Management et des Organisations. AHMO. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/av6g

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search